Yes – Close to the Edge

Formé à Londres en 1968 autour du chanteur Jon Anderson, du guitariste Peter Banks et du bassiste Chris Squire, du pianiste Tony Kaye et du batteur Bill Bruford, Yes est un groupe de rock progressif britannique. Ils publient chez Atlantic Records un premier album éponyme en 1969, suivi de Fragile qui mérite d’être découvert même si je m’en suis récemment séparé car je le trouvais un peu trop braillard ; avant Close to the Edge paru en 1972 et qui sera leur plus bel opus, les 18 minutes du titre éponyme occupant la première face du vinyle. Un morceau épique articulé en quatre chapitres dans la pure tradition du rock progressif, où se côtoient solos de guitare et envolées symphoniques, climax à l’orgue et chant à fleur de peau… La seconde face est plus sereine, en deux titres à résonance folk (And You and I) ou psychédéliques sur Siberian Khatru et ses superpositions vocales ; pour un disque à écouter entre Red et Misplaced Childhood. « I get up, I get down… » Je dédie cet article à mon ami Puzzledoyster, dont le courage et la générosité étaient hors norme.