Wolfgang Amadeus Mozart – Petite Musique de Nuit/Serenata Notturna/Lodron Night Music

Écrite la même année que Don Giovanni, la Petite Musique de Nuit est au classique ce que Billie Jean est à la pop. Reconnaissables dès les premières mesures, assimilée avant la maternelle par une majorité d’êtres humains, la dernière sérénade de Mozart déborde d’élégance à travers ses arabesques de violons et d’alto… La Serenata Notturna est à l’avenant, allègre et enlevée ; pour ma part c’est la Lodron Night Music que je préfère, moins rabâchée et d’un lyrisme apaisant, inscrite en dernier sur ce disque paru chez Naxos sous la direction de Wolfgang Sobotka… Des divertimientos qui n’ont ni la majesté d’une Symphonie ni la grandeur d’un Requiem, mais il serait dommage de s’en priver. Vous reprendrez bien un peu de guimauve ?