Wolfgang Amadeus Mozart – Concertos pour Piano n° 6, 9 et 10

En 1777, Wolfgang écrit son neuvième Concerto pour Piano, sous-titré « Jeunehomme » non parce qu’il avait alors 21 ans, mais en référence à une pianiste française portant ce nom, rencontrée à Salzbourg… La mélodie est familière et l’esprit sportif, orchestre et piano se renvoient la balle tout en civilités, avec de longs échanges en fond de court… Un an plus tôt, le Concerto pour Piano n°6 s’échauffait déjà de la sorte, suivi deux ans plus tard du dixième Concerto pour Piano dédié à Nannerl, la sœur aînée de Mozart, et qui a en réalité été composé pour deux pianos… Présentés dans le désordre sur ce disque paru chez Philips d’après des enregistrements d’Alfred Brendel, Imogen Cooper et Neville Marriner, ces concertos peuvent caler un petit creux mais je préfère les Sonates, où le piano est moins noyé dans le caramel.