Underworld – Second Toughest in the Infants

Deux ans après Dubnobasswithmyheadman, le quatrième album d’Underworld installe un peu plus le trio gallois dans le cercle restreint de l’intelligence dance music, aux côtés de The Future Sound of London et Orbital… On attaque avec le fastueux Juanita/Kiteless/To Dream of Love, hypnotique où s’échelonnent des tensions réminiscentes du rock progressif. D’une douceur ouatée, Air Towel prend le temps de nous faire décoller, la voix délayée de Karl Hyde surgissant parfois derrière un nuage. Quant à Pearl’s Girl, elle réserve une cascade de breakbeats où se mêle une logorrhée fascinante… Équilibré entre instrumentales et couplets atmosphériques, Second Toughest in the Infants ne laisse aucune place à l’ennui, dont la réédition contient les versions originales de Born Slippy .NUXX et de Rez. Rien que ça !