Underworld – Change the Weather

Second et dernier album de la période rock’n pop d’Underworld, Change the Weather est bruyant (Mr. Universe), volontiers paresseux (Stand Up) et plutôt fouillis (Mercy). Si Karl Hyde se rapproche parfois d’Inxs, le cœur n’y est pas, ruiné par une instrumentation bavarde à de rares exceptions : Original Song et son refrain hypnotisant, Fever où le batteur est extatique à bon escient, Sole Survivor où les riffs harmonisent un chant enfin incarné… Pour le reste c’est de la new wave synthétique sans âme, encore plus éloignée qu’avec Underneath the Radar de ce qu’ils vont incarner cinq ans plus tard. Un opus aussi bref que dispensable, un cas d’école à réécouter les soirs de doute, histoire de se rappeler qu’en musique comme ailleurs, rien n’est écrit d’avance.