Ui – Lifelike

Trois ans après Sidelong, Ui revient avec un disque millimétré, tracé au cordeau dans le sillon du post rock. Où le chant a totalement disparu au profit d’ambiances plutôt brèves, entre saccades (Laceria) et bruitages (Acer Rubrum), avec de belles échappées comme Undersided et ses cuivres à la Red Snapper, Green of The Melon où basse et harmonica se troublent sous une averse de percussions aliénées, suivi par The Fortunate One Knows no Anxiety et son rythme à la massue, funky donnant un peu de chaleur à cet ensemble où domine une certaine apathie… Et même si Exeunt s’approche éminemment de la guitare de Mark Hollis, situé en fin de piste il ne fait que conforter le sentiment d’inachevé de Lifelike.

acheter ce disque