Tranquility Bass – Let the Freak Flag Fly

Né à Chicago en 1968, Michael Adam Kandel est un compositeur de musique électronique américain. Il apprend la guitare à l’âge de 12 ans, crée ses premiers morceaux trois ans plus tard et déménage en Californie au début des années 90 pour étudier la musique à CalArts. Il adopte le pseudonyme de « Tranquility Bass » et se rend à Lopez Island en 1994, île où il concocte Let the Freak Flag Fly durant trois ans, un album fait de collages trip hop un an après Endtroducing, divertissants et plutôt proches de Since I Left You… Entrecoupés de mots planqués, The Bird a du groove et La La La est tribale mais un peu barbante tant ses trompettes se resamplent ; We all Want to Be Free a fait le buzz en son temps mais souffre de monotonie, le funky Never Gonna End titillant surtout par sa subtile sonnerie d’ascenseur… Truffés d’échantillons allant de Talking Heads à Tortoise et terminés par un obscur hommage country (Lichen Me To Wyomin’), les rythmes fleuves de Let The Freak Flag Fly me font penser à Kid Loco et sa Grand Love Story, paru la même année et autrement convaincant.