Toto – Toto IV

Formé en 1976 à Los Angeles par deux amis d’enfance, David Paich aux claviers et Jeff Porcaro à la batterie, Toto est un groupe de soft rock américain. Leur premier album éponyme rencontre le succès dès l’année suivante, mais c’est trois ans plus tard que Toto IV va les porter au pinacle, au point d’être conviés à l’enregistrement de Thriller… Ça commence par Rosanna et se termine avec Africa, entre les deux pas grand-chose à se mettre sous la dent tant ce disque est aujourd’hui daté, sa production portée par une ribambelle de musiciens évoquant Foreigner en plus mou… Reste Rosanna et son solo au synthé comme si l’on venait de gagner une coupe du monde, un tube avec trompettes et chœurs qui jubilent, parfaitement calibré pour la bande fm ; et puis Africa qui m’a fait conserver cet album, dont les percussions font toujours mouche, sa flûte et ses xylos, son chant exalté rendant hommage à l’Afrique avec la même sincérité que les Chemical Brothers vingt ans plus tard.