The Who – Tommy

The Who est un groupe de rock britannique créé à Londres en 1964 par le chanteur Roger Daltrey, le guitariste Pete Townshend, le bassiste John Entwistle et le batteur Keith Moon. La reconnaissance arrive avec le single My Generation, en retard sur les Beach Boys et en avance sur les Sex Pistols ; mais à mes oreilles leur quatrième opus est le plus passionnant : Tommy ou le pionnier des opéras rock, dont l’Overture est magistrale et annonce la couleur… Traumatisé pendant l’enfance, Tommy devient sourd, muet et aveugle avant de se révéler champion au flipper puis gourou ; une histoire politiquement incorrecte et qui sera portée à l’écran par Ken Russell en 1975, avec Elton John qui en profite pour s’approprier Pinball Wizard… Ce tube mis à part, les riffs de Sparks sont ébouriffants et l’on trépigne avec The Acid Queen avant les 10 minutes d’Underture, une instrumentale portée par un thème à la basse et à la batterie, où les guitares sont touffues sans tomber dans le psychédélisme ; un morceau rare et rock pour décrire le trip de Tommy sous LSD… Dix ans avant The Wall, The Who signe une œuvre atemporelle et foisonnante, à écouter les yeux fermés. « See me, feel me, touch me, heal me… »