The Sounds – Dying to Say This to You

The Sounds est un nom génial qu’aucun groupe n’avait songé à utiliser avant ce quatuor suédois formé à Helsingborg en 1998. Côté musique, Maja Ivarsson a une telle présence qu’on dirait qu’elle chante à plusieurs, à la manière des Slits dans une veine punk assez couillue. Secondée par Jesper Anderberg aux claviers, Johan Bengtsson à la basse et Felix Rodriguez à la guitare, elle dégage une énergie érotique (Tony the Beat) et passionnée (Running Out of Turbo), intimiste aussi avec Painted by Numbers et son solo de piano repris à la guitare façon Instant Street (toutes proportions gardées), suivi de l’isolant Night After Night… Le livret reproduit les paroles en fac-similé, sur nappes en papier ou enveloppes kraft, on y découvre qu’ils ont tenté de faire passer trois fois le « f word » dans leurs textes, celui-ci se retrouvant censuré par un grossier rectangle noir mais également supprimé au mixage dans les chansons, donnant un résultat absurde quand on tend l’oreille… Entre synthpop et new wave sans jamais vraiment choisir, paru en 2006 ce second album est aussi canon que fourre-tout, récréatif en somme.