The Oscillation – Veils

Veils paraît en 2011, second album de The Oscillation qui débute par une tempête de sable sans paroles, où les percussions de Tim Weller entraînent dans un swing tribal qu’aurait apprécié Klaus Dinger ; habilement suivies des élans obnubilés de Future Echo, qui gagne en profondeur à chaque minute… La basse de The Trial dépote et son intro me fait étrangement penser à Van Occupanther, suivie d’une guitare qui ressemble à un banjo electro avant les vrilles de Telepathic Birdman, ses zoom arrière au synthé et son harmonica évoquant O.rang… Construit sur 12 minutes, le titre éponyme se fait désirer comme Archive avant de se dissoudre tel un comprimé de Spiritualized ; le tout servi bien tassé pour un trip post-psychédélique addictif.