The Nits – 1974

Si Wool a fait la preuve que les Nits pouvaient se passer de Robert Jan Stips, on se réjouit de son retour pour leurs trente ans de carrière sur 1974, un album pop discrètement gonflé à l’electro… With Used Furniture we Make a Tree est une proposition écolo à laquelle on adhère, avant de rembobiner notre vie en Suisse sous les décharges de synthés d’Aquarium. Les accords entraînants de Chain of Ifs décortiquent la chaîne des possibles, puis Doppelganger illustre la gaie dualité sur fond de banjo… Sous une brume new wave rappelant WorkCanigo est ambigu car on y entend « Can I Go », mais c’est aussi une fameuse montagne que j’ai eu l’occasion d’escalader ; le trekking se prolongeant à hauteur de lapin avec les accords ambient de Savoy… La tranche de spleen Espresso Girl consacre un couplet à The Cure, puis l’on joue à se faire peur avec Rumspringa qui signifie « rite de passage » en alsacien… Deux titres abusent de l’auto-tune, un artifice sonore dont la voix de Henk n’a nul besoin ; sans être un casse-briques ce disque anniversaire s’écoute avec plaisir, la fête étant complétée par un DVD qui remonte le temps à travers six extraits de concerts entre 1982 et 2000.