The Human League – Reproduction

The Human League est un groupe de synthpop britannique formé à Sheffield en 1977 par Martyn Ware et Ian Crain Marsh aux claviers, et Philip Oakey au chant… Repérés par Bowie et soutenus par Siouxsie Sioux et Iggy Pop, leur premier album Reproduction voit le jour deux ans plus tard chez Virgin… Si le début du disque est marqué par des synthés surannés accompagnant le chant monocorde de Philip Oakey, avec The Word Before Last quelque chose se grippe, la boîte à rythmes se fissure et cesse de ressembler à du Kraftwerk… Arrive You’ve Lost that Loving Feeling, une reprise des Righteous Brothers durant 9 minutes de mise en abîme où c’est Radiohead avant l’heure, suivi des claviers maussades d’Austerity/Girl One et de l’apocalytpique Zero as a Limit, digne d’Archive… L’album original s’arrête là et il est saisissant, mais les morceaux rajoutés sur la réédition en cd vont le rendre exceptionnel. Introducing est une tuerie electro à ne pas écouter tout seul, précédant leur premier ep The Dignity of Labour, suite instrumentale de 16 minutes évoquant Yuri Gagarin… Avant-gardiste et captivant, Reproduction reste à part dans l’histoire de la synthpop, bien à l’abri des rides.