The Field – From Here we go Sublime

Derrière The Field se cache Axel Willner, un producteur et DJ suédois né dans les années 70. Ses influences vont de Dead Kennedys à My Bloody Valentine, sa musique prend racine dans l’intelligence dance music (IDM) à la sauce Warp (Aphex Twin, LFO) rehaussée d’un soupçon de drone (Earth) ; pourtant son premier album From Here we go Sublime sorti en 2007 chez Kompakt ne ressemble à rien de connu, un peu comme Untrue paru l’année d’avant : ni trance ni vraiment techno et encore moins ni trip hop, l’approche de The Field est minimaliste et pourtant bourrée d’adrénaline, une atmosphère fascinante et qui accroche dès les premières secondes d’Over the Ice, un morceau résumant toute sa méthode en mêlant big beat, samples désuets et synthés house, le tout de préférence inextricable de façon à obtenir un morceau entêtant… Une démonstration de vivacité qui va se poursuivre de Good Things End à The Deal, pour atteindre au sublime avec Mobilia avant de nous laisser à moitié vides avec le morceau éponyme. Ivresse programmée…