The Dead Kennedys – Fresh Fruit For Rotting Vegetables

Les Dead Kennedys se sont formés à San Francisco en 1978 autour de Jello Biafra, East Bay Ray, Klaus Flouride et Ted. La vivacité de leur musique les apparente au punk hardcore, selon leur leader leur nom ne se moque pas de la famille Kennedy mais suggère la fin du « rêve américain. » Provocateurs par nature au sein d’une société pudibonde, les DK seront inquiétés en 1985 pour avoir inséré une œuvre du peintre surréaliste H.R. Giger, montrant des pénis dans leur album Frankenchrist… Paru en 1980, Fresh Fruit for Rotting Vegetables est un album où l’engagement politique (California Über Alles) et social (Kill the Poor) se mélange au mauvais goût (I Kill Children) ; musicalement aussi c’est gonflé et la voix éraillée de Biafra incise sans répit des riffs efficaces, soutenus par un batteur créatif. « Is my cock big enough, is my brain small enough, for you to make me a star ? » Au-delà de leur humour potache, les Dead Kennedys mettent le doigt là où ça fait mal.