The Cure – Pornography

Imperméable et ténébreux. Inaltérable. Démonté, opaque et risqué. Il n’y a plus d’amour. Plus d’amitié. Plus d’humanité. Sur la pochette du disque, le trio flambe. Il n’y a pas de remède à la vie et chacun résout ce problème comme il peut ; paru en mai 1982, le quatrième album des Cure a servi de réceptacle aux idées les plus noires de ce groupe qui a grandi trop vite, Robert Smith en particulier… Par son outrance et par les lieux qu’il fait visiter, par sa misanthropie et son rythme infernal, Pornography compte parmi les plus grands disques de tous les temps. Cela étant dit, je veux préciser que malgré son indéniable pouvoir cathartique, la prudence s’impose avant de décider une écoute.

acheter ce disque