The Cinematic Orchestra – Every Day

Pour son album Every Day, The Cinematic Orchestra reprend la recette du premier en l’améliorant, Motion paru deux ans plus tôt, sur lequel on avait eu un aperçu de leur sens musical au gré d’improvisations jazzy et de samples savamment remixés en coulisse par Jason Swinscoe. En 2001, le groupe était invité au Festival du film de Porto, lors d’une performance où ils avaient sonorisé L’Homme à la Caméra, un film muet russe de 1929 signé Dziga Vertov. Une partie de ce matériel a été reprise sur Every Day, où l’on entend aussi pour la première fois, au lieu de samples non identifiés, une vraie voix en la personne de Fontella Bass, chanteuse de rhythm’n blues américaine sur les titres All that you Give et Evolution, qui comptent parmi les plus réussis. Avec en outre le rappeur Roots Manuva sur All Things to all Men, dont la noirceur épicée de soul fait passer un moment rare, cet album marqué par un tempo soutenu et des textures élaborées (Burn Out et Flite sont époustouflants) est à ranger parmi les joyaux du trip hop.