The Chemical Brothers – Push the Button

Trois ans après le tour de force de Come with Us, les alchimistes du big beat sont de retour avec un cinquième disque quelque peu désarticulé, s’ouvrant avec le rappeur Q-Tip sur Galvanize, un trop prévisible tube qui sera même repris lors de la Cérémonie d’Ouverture des J.O. de Londres en 2012… Suivi par le brouillon The Boxer avec Tim Burgess des Charlatans, nous sommes proches de jeter l’éponge lorsqu’arrive l’enchaînement de Believe et Hold Tight London : le premier avec Kele Okereke de Bloc Party, et le second Anna-Lynne Williams des Trespassers William, dont la voix se marie à la perfection à une rythmique où les Chemical ont retrouvé leur audace, nous arrachant des frissons que l’on n’espérait plus. Dans la même veine il y a aussi les bondissements de The Big Jump et la progression finale de Surface to Air, galvanisante celle-là et qui contribue à repêcher l’album ; mais entre les deux persiste une impression de bricolage, que ce soit avec Left Right ou Shake Break Bounce qui font beaucoup de bruit pour rien.