The Besnard Lakes – are the Roaring Night

The Besnard Lakes est un groupe canadien formé en 2003, leur nom fait référence aux cent mille lacs de la province de Saskatchewan. C’est au blogueur Charlu que je dois la découverte de ce son emphatique, comme dans And this is What we Call Progress où soumise à un ciel de dépression, la voix de Jace Lasek change d’octave comme pour appeler les Beach Boys en renfort ; un climat particulier que l’on trouve aussi sur le popesque Albatross, lorsque son épouse Olga Goreas s’invite au chant. On sent bien la volonté d’installer une ambiance terrestre, dévastée à la manière de GYBE ou A Silver Mount Zion ; mais il y a trop d’emprunts, un manque d’unité et ce côté clinquant qui les empêche de prétendre au rang de groupe post rock… Cela n’empêche pas de trouver fabuleux l’enchaînement de Light up the Night avec The Lonely Moan, ni d’apprécier le digipack en carton et son triptyque de paroles.