The Beatles – White Album

Largement élaboré lors d’une retraite spirituelle dans le sanctuaire hindou de Rishikesh, le neuvième et double White Album des Beatles marque un retour aux guitares et aux sonorités rock, au sein d’un patchwork où chaque membre s’est fait plaisir en intégrant ses propres morceaux, sans véritable souci de cohésion. Une disparité reflétant le début des tensions, où chacun reste cependant déterminé à donner le meilleur de lui-même, dans le rock pur et dur avec Helter Skelter ou Birthday, le jazzy Honey Pie, mais la crème se trouve du côté des ballades, émouvantes de Dear Prudence à Julia, subtiles de Blackbird à Long, Long, Long. Sans oublier le monumental collage Revolution 9, musicalement prophétique et très supérieur au Revolution 1, que Lennon a eu raison de maintenir contre l’avis de la production. En plus des paroles, le livret de vingt-quatre pages montre des photographies de jeunesse des Beatles.