The Alan Parsons Project – Gaudi

Dixième album du groupe, avec comme la plupart du temps une ouverture soignée, La Sagrada Familia qui dépayse en deux minutes vers la planète Parsons, entraînée par la voix nerveuse de John Miles. Mais la chaleur orchestrale des débuts est loin, l’électronique a mal vieilli et Money Talks fait penser à Money des Floyd, ce qui n’est pas une très bonne idée… C’est sur la fin que l’œuvre se rattrape, avec Inside Looking Out interprété par Woolfson, qui reste la vraie voix du groupe, suivi d’une ultime instrumentale, hispanisante et hors du temps, Paseo de Gracia comme on tire fièrement sa révérence à la fin d’un tour de flamenco. Car à l’image d’Antoni Gaudi, autour duquel ont été écrites les chansons de ce dernier concept album, sur le plan musical The Alan Parsons Project a réussi à imposer sa propre architecture.