Talk Talk – London 1986

Il a fallu attendre treize ans pour disposer d’un enregistrement du concert de Talk Talk au Hammersmith Odeon, mettant fin à l’existence d’un bootleg de qualité douteuse…  Chacun des huit morceaux que contient London 1986 prend le temps d’épanouir ses variations, dès Tomorrow Started qui démarre au piano avec Mark Hollis sorti de sa bulle le temps d’une audition sur Terre. D’autres solos font merveille, de l’électrisant Does Caroline Know? à Give it Up où tout résonne plus fort que la version studio… It’s my Life est allongé et son tam-tam réverbéré embraie vers une intro surprenante de Such a Shame, suivie de digressions à l’orgue et à la basse avant de conclure avec Renée qui parvient à imposer ses silences, la salle de concert devenant temple de l’émotion même si parmi le public, une poignée d’ivrognes siffle son incurie, s’étant cru à un concert de Depeche Mode… Mais Hollis reste impassible, concentré avec la même ardeur qu’un Dominique A. du temps où il me remuait ; terminant bravement ce témoignage sonore d’un groupe dont c’était la dernière tournée.