Talk Talk – After the Flood

Sorti dans la foulée de Laughing Stock, ce digipack limité à 1000 exemplaires comprend trois cd de deux titres, offrant deux inédits par rapport à l’album précité… Stump est une improvisation post rock où des harmonicas se lamentent dans un hangar désaffecté, un combat de ressorts et une cacophonie rappelant Cutaway avant de s’arrêter brutalement ; 05-09 étant manifestement inspiré de New Grass, avec ses pulsations d’horloges et des samples à l’envers évoquant Revolver… Ces curiosités mises à part, l’objet permet d’apprécier le trait de James Marsh qui a dessiné toutes les pochettes de Talk Talk ; cet arbre qui fait écho à celui de Spirit of Eden en incorporant des oiseaux représentant les cinq continents, épure chatoyante à l’image de la poésie universelle de Mark Hollis… Devenu rapidement introuvable, le coffret After the Flood a été remplacé par Missing Pieces en 2001, sur lequel on trouve en supplément le superbe Piano, inédit à moins de posséder déjà AV 1, auquel cas il devient lui aussi redondant.