Tom Tom Club – Dark Sneak Love Action

Le quatrième album de Tom Tom Club paraît en 1991. Toujours animé d’une certaine agilité créative, Dark Sneak Love Action est un patchwork funk et dub mais aussi vaguement techno, Sunshine and Ecstasy se la jouant rap… La reprise du You Sexy Thing de Hot Chocolate n’apporte rien, bien au contraire, et Who Wants an Ugly Girl? est embarrassant avec son piano et ses samples imitant The Art of Noise… On retrouve l’originalité de leur premier album sur le titre éponyme, ou encore Dogs in the Trash dont les gimmicks semblent tirés de la Twilight Zone ; un autre titre empêche ce disque de partir à la benne : As The Disco Ball Turns brûlant d’insouciance tandis que je l’écoute dans mon salon où il fait quatorze degrés… Suivi par Daddy Come Home et sa cornemuse réverbérée à la manière de Laurie Anderson, on retrouve in extremis l’esprit arty des époux Weymouth & Frantz.

Tom Tom Club – Tom Tom Club

Tom Tom Club est un groupe de new wave américain formé en 1981 par la chanteuse Tina Weymouth et le batteur Chris Frantz, un couple déjà célèbre pour avoir créé les Talking Heads six ans plus tôt. Démarrant avec Wordy Rappinghood, leur premier album éponyme en met plein les oreilles avec ses percussions débridées, ses mots qui valsent en tous sens… Chantée en français, la légèreté de L’éléphant fait penser aux délires des Flaming Lips ; puis on se laisse fondre sous les jeux de langue d’As above, so Below avant les glissandos d’On, on, on, on… Une galette gourmande qui fédère avec bonheur dub et hip hop, new wave et synthpop : ça bouillonne et il y a du monde en coulisses, d’Adrian Belew aux sœurs de Tina pour les chœurs, avec des flûtes classiques, des guitares post punk et des claviers à la Silver Apples : on garde tout sur ce disque désinvolte.