The Velvet Underground – VU

Parue en 1985, l’anthologie VU regroupe dix morceaux inédits du Velvet Underground enregistrés entre 1968 et 1969. Doug Yule est à la basse et même au chant sur le paisible She’s my Best Friend, pour le reste ce sont John Cale et Lou Reed qui font le show, le premier avec une Stephanie Says mélancolique et Temptation Inside Your Heart où l’on entend rire et des bribes de dialogues, une porte qui claque ; le second avec une Lisa Says délurée et Ocean dont les cymbales imitent le bruit des vagues avant de s’écraser sur les rochers… Avec son célèbre vumètre en couverture (dans le rouge bien entendu), VU résume l’esprit d’un groupe aussi à l’aise dans les balades folk que les écarts psychédéliques, qui se referme avec le chant rare de la batteuse Maureen Tucker sur l’attachant I’m Sticking With You.

The Velvet Underground – The Velvet Underground & Nico

Lou Reed et John Cale se rencontrent à New York en 1964 et forment The Velvet Underground l’année suivante, un groupe de rock psychédélique américain précurseur de la musique punk et indie… Avec Sterling Morrison à la basse et Maureen Tucker aux percussions, Andy Warhol apprécie leur fureur scénique et les produit aux côtés de la chanteuse allemande Christa Päffgen, dite Nico et dont le nom a été accolé en 1967 au titre éponyme de leur premier album « à la banane. » Elle y interprète entre autres Femme Fatale ou All Tomorrow’s Parties, un morceau envoûtant entre son léger accent allemand et la guitare Ostrich de Lou Reed, dont toutes les cordes ont été accordées en ré… Heroin est du voyage mais aussi Venus in Furs et The Black Angel’s Death Song avec John Cale au violon électrique ; pour finir sur les accords d’European Son d’abord empruntés à Chuck Berry avant de se transformer en une impro garnie de larsens… Des Talking Heads à Iggy Pop en passant par Wayne Coyne ou Brian Ferry, le son art rock du Velvet en a influencés plus d’un.