Richard Wagner – La Walkyrie/Tristan et Iseult/Le Vaisseau Fantôme…

Richard Wagner est un compositeur allemand né à Leipzig en 1813. Il apprend la musique à l’âge de 15 ans puis écrit son premier opéra cinq ans plus tard ; s’exile un temps à Paris pour fuir ses créanciers, devient chef d’orchestre et connaît son premier grand succès avec l’opéra Le Vaisseau Fantôme… Il en composera treize autres jusqu’à Parsifal en 1882, qui fut le premier opéra auquel j’ai assisté quand j’avais 22 ans. Je n’écoutais alors quasiment pas de musique classique (à part peut-être Beethoven), et tombai sous le charme de la magnificence wagnérienne ; depuis cela m’a plutôt passé et je préfère écouter Carmen ou Don Giovanni, mais j’ai conservé ce double cd paru chez Decca en 1990 et qui figurait déjà dans ma discothèque lorsque celle-ci ne comportait qu’une étagère… De la Chevauchée des Walkyries aux Murmures de la Forêt ; du romantique Tannhäuser au magnifique Prélude de Tristan et Iseult que Lars von Trier reprendra en ouverture de son film Melancholia : autant d’émotions immémoriales sous la direction de Hans Knappertsbusch et Leopold Stokowski, à travers les séquences emblématiques du compositeur.

Richard Strauss/Richard Wagner – Une Vie de Héros/Idylle de Siegfried

Richard Strauss a 34 ans lorsqu’il compose Une Vie de Héros, son nouveau poème symphonique deux ans après Ainsi Parlait Zarathoustra, où il s’affranchit des références littéraires en choisissant de mettre en scène sa propre vie. Épique avec Le Champ de Bataille du Héros, où les trompettes sont en ordre de marche, romantique (La Compagne du Héros) et finalement assagi après que le cor ait rué dans les cordes (La fuite du Monde et Parachèvement du Héros). Dirigée par Herbert von Karajan, l’œuvre est suivie de l’Idylle de Siegfried, signée Richard Wagner qui l’a composée en 1870 à l’attention de sa seconde femme Cosima. La partition ne sera rendue publique que bien plus tard, et elle ne dépare pas l’univers de Richard Strauss, l’influence de Wagner sur ce dernier étant manifeste.