Béla Bartók – Microcosmos

C’est afin d’initier son fils au piano, âgé de 8 ans en 1932, que Bartók a composé ces 153 petits exercices, dont voici un aperçu : la plage 25 regroupe à elle seule Variations libres, Sujet et renversement, Ce que la mouche raconte et Arpèges divisés. Ceci pour avoir une idée du sérieux de l’entreprise, mais aussi de sa légèreté en donnant effectivement la parole à une mouche, car à l’écoute on n’a pas l’impression d’exercices laborieux mais plutôt d’une suite de vignettes, à l’image du Clavier bien Tempéré. La difficulté des travaux va croissant, chaque morceau présentant un problème particulier pour l’apprenti pianiste, mais nous restons bien dans un « petit monde conçu pour l’enfant », disait le compositeur, idéal pour se relaxer le soir, et à volume modéré cela donne l’impression d’habiter à côté d’un voisin très doué. L’interprétation est de Claude Helffer, le livret détaille les morceaux et étanche notre soif de précisions.

Béla Bartók – Les Concertos pour Piano et Orchestre n°1, 2 et 3

Béla Bartók est un compositeur hongrois né en 1881. Il signe ses premières compositions dès 11 ans, en 1905 l’ethnomusicologue Zoltán Kodály lui fait découvrir la musique folklorique hongroise, qui deviendra la base de ses recherches musicales. Exilé aux États-Unis en 1940, il refuse tout poste académique et préfère se consacrer à son travail ; il écrit ses derniers concertos en 1945 et meurt la même année d’une leucémie… Sous la baguette de Ferenc Fricsay, qui eut pour professeur Béla Bartók, le pianiste Géza Anda exécute ces concertos réputés très difficiles à jouer. Dès les premières mesures se succèdent des accords francs, escortés par les cuivres jusqu’aux grandes manœuvres de cordes égrenées ou fracassantes, dialoguant avec les percussions, le piano lui-même devenant un instrument de frappe, nos oreilles abreuvées de touffes imprévisibles. Préférence pour le Second Concerto qui démarre comme une ripaille, évolue vers le conte de fée et se termine en chasse infernale. Un bon film d’aventure, en somme.