Swayzak – Dirty Dancing

Deux ans après Himawari, Swayzak épice sa recette techno de nouveaux ingrédients et invités, Clair Dietrich étrennant la piste avec Make up your Mind, tranche de jalousie electro sur lit de rythmes acides. La voix camouflée de Headgear laisse des traces après In the Car Crash, un morceau lancinant au second souffle inattendu… Les battements de Celcius plongent dans une tempête mauve, suivis d’un pas de deux décapant avec Carl Finlow et Nicola Kuperus (I Dance Alone) ; avant les claviers patauds de The Punk Era et ses samples à la passoire grasse, ou encore la seconde et remarquable contribution de Clair Dietrich sur Sob 1, à faire fondre un ours mal léché… Avec ses synthés identifiables au premier accord,  Dirty Dancing confirme Swayzak dans sa verve exclusive, sombre et trépidante à la fois. « Si toi tu ne t’aimes pas, everything’s wrong… »