Supertramp – Crisis? What Crisis?

Crisis? What Crisis? est le quatrième album de Supertramp. Paru en 1975, il est dominé par le chant de Roger Hodgson, le saxophone de John Helliwell s’immiscant lui aussi plus souvent. Une flopée de guitares anime Sister Moonshine et A Soapbox Opera est émaillé de samples atmosphériques, sa mélodie servie par un orchestre symphonique… Another Man’s Woman est mon morceau préféré, qui démarre comme un rock poussif avant de filer vers une progression jazzy où piano et guitares étanchent leur soif de liberté, rejoints par un saxo furtif achevant de transcender une chanson sur l’inconstance… Le vague à l’âme de Just a Normal Day précède The Meaning où tel un leitmotiv mordant, la question qui tue est répétée plus de vingt fois ; le doute étreignant aussi la fin de l’album avec Two of Us, de ces slows dont les rois de la douce amertume ont le secret… Bavard par endroits (Lady Swingue, Poor Boy), cet opus charrie son lot d’émotions, le parasol jaune sur sa pochette décalée rappelant celui de Neil Young.