Supertramp – Crime of the Century

Supertramp c’est avant tout la voix de Roger Hodgson, dont l’ardeur indéfinissable traverse chaque chanson sur un fil tendu entre les nuages. Co-fondateur du groupe en 1969, à Londres aux côtés du clavier et chanteur Rick Davies, il est également pianiste, guitariste et rencontrent le succès avec leur troisième album Crime of the Century, paru cinq ans plus tard chez A&M… Dans la cour de récré de School, piano et guitare vont crescendo comme sur un manège proche d’Another Brick in the Wall… Chers à Supertramp, les thèmes de l’aliénation et de l’innocence perdue sont déclinés dans Hide in your Shell ; Asylum égrenant le point de vue du fou qui est aussi le clown, l’idiot qui fait peut-être semblant… On sonne à la porte de Dreamer, un tube associé à sa cadence au piano électrique Wurlitzer ; c’est Rick Davies qui interprète le titre éponyme clôturant l’album, dans une veine progressive drapée de cordes. Entre rock rauque et pop au cordeau, tout Supertramp est en germe sur cet album équilibré.