Sting – …Nothing Like the Sun

Né au Royaume-Uni en 1951, Sting est un bassiste et chanteur britannique. Sa mère l’encourage très jeune au piano, il s’initie à la guitare, intègre un groupe de jazz avant de devenir le bassiste et chanteur de The Police jusqu’en 1984, avec quelques incursions au cinéma dont le remarquable Radio on en 1979, un road movie où il tient le rôle d’un pompiste guitariste… Sa carrière solo débute en 1985 avec un premier album contenant l’humaniste Russians, puis deux ans plus tard …Nothing Like the Sun débordant d’amour avec Be Still my Beating Heart et Sister Moon, une reprise de Jimi Hendrix (Little Wing) ou The Secret Marriage qui résonne avec Brassens. Des chansons pop complétées par Englishman in New York et son étrange solo au milieu, dont le saxo fait penser à Manu Dibango ; l’optimiste We’ll be Together avec Annie Lennox aux chœurs, ou encore Straight to My Heart aux accents world, Manu Katché assurant les percussions sur tout le disque… They Dance Alone (Gueca Solo) rend hommage aux veuves chiliennes et Fragile rappelle que la vie ne tient qu’à un fil, le temps d’un album engagé et populaire à la fois. « Nothing comes from violence and nothing ever could… »