Steve Reich – The Desert Music

Huit ans après Music for 18 Musicians, Steve Reich écrit The Desert Music où un chœur de 27 voix interprète des poèmes de William Carlos Williams, avec une adéquation frappante entre leur contenu et la façon dont Reich fait de la musique.  « Well, shall we think or listen? », question posée dans le Second Movement où les cuivres stridulent comme dans Tubular Bells… Des sirènes anxiogènes perméabilisent la scie des violons (Third Movement, Part One) et un vibraphone remet tous les instruments d’accord entre chaque séquence ; 89 musiciens sont nécessaires à l’exécution de cette œuvre où la théorie de Reich est énoncée dans une mise en abîme évoquant l’expérience d’Alvin Lucier, le projet a tout pour plaire mais se complaît dans une routine autoparodique, prouesse psalmodiée et plutôt désincarnée, dont on attend d’être délivré… « It is a principle of music to repeat the theme. » (Third Movement, Part Two)