Stanley Clarke – Stanley Clarke

Né à Philadelphie en 1951, Stanley Clarke est un contrebassiste et bassiste américain. Il fait ses premières armes dans les années 70, au sein de Return to Forever, un groupe fondé par Chick Corea aux côtés d’Al Di Meola. Il a également écrit des bandes originales pour le cinéma et la télévision, de Boyz’n the Hood à The Transporter… Publié a 23 ans, le second album éponyme de Clarke est essentiellement instrumental, à l’exception du groovy Yesterday Princess et qui fait un peu désordre. Car le vrai talent de Stanley réside dans son jeu à la guitare basse, de premier ordre sur Lopsy Lu ou Spanish Phases for Strings & Bass, d’une amplitude surnaturelle et construit comme une improvisation en plusieurs phases ; des morceaux où chaque musicien apporte sa touche virtuose entre le synthé Moog de Jan Hammer et la batterie de Tony Williams, ou la guitare de Bill Connors. Intitulée Life Suite, la seconde partie de l’album se décompose en quatre parties rappelant la structure d’un long morceau de rock progressif. Il en résulte un cocktail homogène par assemblage de goûts surprenants, et qui s’écoute jusqu’à plus soif.