Siouxsie & The Banshees – Kaleidoscope

Un an après l’intempérant Join Hands et l’arrivée de Budgie à la batterie et McGeoch à la guitare, le troisième album de Siouxsie propose de vivre dans une Happy House que les Sugarcubes auraient pu habiter. Une drôle d’impression corrigée par les claviers new wave de Tenant et les paroles percutantes de Clockface, Lunar Camel évoquant les réverbérations de Seventeen Seconds… On chante de travers sur Hybrid et la fille fraise Christine est un peu verte, Skin termine sur une note fiévreuse mais comme son nom l’indique, Kaleidoscope reste un fourre-tout aux éclats superficiels, mélange de post-punk et de synthpop indéterminé au moment où sortent Closer et Organisation… Le livret est réussi et montre une Siouxsie à facettes photographiée par Joe Lyons, hélas les paroles sont illisibles car reproduites en trop petit d’après l’édition vinyle. Tant pis.