Sergei Prokofiev – Concertos pour Piano n°2 et 5

Sergei Prokofiev est un compositeur et pianiste ukrainien né à Sontsivka en 1891. Son enfance est bercée par la musique de Beethoven et de Chopin, sa mère lui apprend le piano jusqu’à l’âge de 13 ans où il rejoint le conservatoire de Saint-Pétersbourg. Repéré en 1908 par Igor Stravinski, il écrit sa première symphonie en 1916 puis L’Amour des Trois Oranges en 1920… Composé en 1923, le Concerto pour Piano n°2 déroule ses allures romantiques (Andantino) vers l’Intermezzo qui donne envie de retrouver Le Carnaval des Animaux avant un Finale alerte et trépidant, où les notes s’accélèrent dans une audacieuse modernité. 9 ans plus tard, Prokofiev amplifie ses méandres romantiques dans le Concerto n°5, le dernier qu’il ait écrit et dont je retiens la Toccata pleine de punch et le Larghetto cahotant, sous les doigts virtuoses de Kun Woo Paik et la baguette d’Antoni Wit.