Serge Gainsbourg – Histoire de Melody Nelson

Onzième album de Gainsbourg, Histoire de Melody Nelson paraît en 1971. Quatre ans plus tôt, il croise Brigitte Bardot et publie Initials B.B. avec les tubes Comic Strip et Bonnie & Clyde ; puis c’est la rencontre avec Jane Birkin et Je t’aime… Moi non plus. Ils vivront dix ans ensemble et c’est au début de leur idylle que Serge écrit Histoire de Melody Nelson, un drame érotique en 7 actes se déroulant comme les chapitres d’un roman miniature, où l’esprit de Nabokov plane au-dessus d’une musique variable comme un ciel d’orage, psychédélique et symphonique où orgues, guitares et violons conduisent à une apothéose de chœurs tragiques… Serge parle autant qu’il chante, sa muse Jane B. lui donne la réplique puis incarne jusqu’au bout le personnage de Melody, lolita fantasmée et ambiguë jusque sur la magnifique couverture du disque : autant d’ingrédients qui en font le concept album français des années 70, aux côtés de La Mort d’Orion de Gérard Manset et Obsolete de Dashiell Hedayat.