Santana – The Best of

Souvent cité parmi les plus grands guitaristes, Carlos Santana est un musicien mexicain né en 1947. Son père l’initie au violon mais il préfère la guitare et fait ses armes dans les clubs de Tijuana, avant de créer en 1966 le groupe qui portera son nom. Trois ans plus tard, il participe à Woodstock le même jour que Janis Joplin, sa carrière est lancée et les albums s’enchaînent, il collabore avec John McLaughlin ou Herbie Hancock, peaufinant son style entre rock psychédélique et latin jazz agrémenté de percussions africaines… Parue chez Columbia en 1991, cette double anthologie contient les immanquables Black Magic Woman, Carnaval et Europa, One Chain ou encore Well all Right  ; mais aussi une version live de Jugando et sa guitare endiablée, un medley vibrant (Dealer/Spanish Rose) et une progression au piano mieux qu’Elton John (Treat), Baila mi Hermana et ses claviers à la BJH sur cordes de velours ; une instrumentale planante (Aqua Marine) parmi 33 chansons moins déjantées que Hendrix mais plus passionnantes que Toto, où Carlos déroule ses recettes blues world… Il fait partie de mes premiers cds et j’en prends soin comme on dépoussière un meuble de famille, entre Queen et ZZ Top.