Robert Wyatt – Dondestan (revisited)

Six ans après Old Rottenhat, Robert Wyatt revient avec son cinquième album Dondestan « revisité » en 1998 avec l’aide de Phil Manzanera, expliquant dans le livret qu’il était insatisfait de la production originale. Le mixage a certes gagné en clarté mais pour qui connaissait par cœur la première version, ces changements sont clinquants sur Costa et surfaits sur Shrinkrap dont la force initiale a beaucoup perdu… Avec son dessin naïf en couverture, signé de la fidèle Alfie qui a aussi écrit la moitié des titres, l’album reste bourré d’intentions politiques (N.I.O., Dondestan, Left on Man) et poétiques (Sign of the Wind, Catholic Architecture) ; avec en queue de cortège un Lisp Service mis en musique par le camarade Hopper… Un an avant cette revisitation, Wyatt a publié Shleep où lissages et ornements se sont encore amplifiés, et que j’ai petit à petit oublié d’écouter.