Richard Desjardins – Forestare

L’album Kanasuta est seulement paru en France en 2005, à cette occasion Desjardins fait salle comble à l’Olympia. Entre deux chansons, il décoche quelques flèches à l’égard de la politique française, et sera qualifié d’héritier de Léo Ferré par L’Humanité… Deux ans plus tard, une quinzaine de guitaristes québecois se regroupe sous le nom de Forestare, autour d’Alexandre Ethier dont l’ambition est de rendre hommage à la nature, à la forêt, au bois dont sont faites les guitares. Desjardins est de la partie et propose les versions acoustiques de La Maison est Ouverte et Les Yankees ; Selisir de Francis Marcoux offre une rêverie feutrée tandis que Denis Gougeon nous charme avec sa Petite Musique de Nuit d’été ; il y a aussi le captivant Electric Counterpoint de Steve Reich, et de la guitare cubaine avec Leo Brouwer. Une galette complète et si j’ose dire, qui défriche hors des sentiers battus.