Renaud Papillon Paravel – Subliminable

Deux ans après son premier et incontournable album, Paravel est de retour avec ce Subliminable où il poursuit son bonhomme de petit chemin, entre spleen et confidences. En duo avec Mavinga le temps d’un tango africain (C’est la Branche de L’homme), désenchanté comme un Homme de Boue ou invincible dans son Petit Élément, Renaud est nu Entre deux Eaux puis démuni devant la solitude de celui qui a tout perdu (Moi Je), avant de se confronter à ses démons intérieurs (Juste Quelques Mots)… Mon Palais S’alanguit voit des fesses à quatre saisons et rappelle Les Vélos d’Amsterdam de Vincent Baguian, avec lequel il partage la même autodérision sur Le Chanteur bien Cuit. Acoustique et jazzy, downtempo avec un livret et une pochette signés Papillon, entre la poésie de Thiéfaine et le flegme de Charlélie, Subliminable est un ouvrage d’orfèvrerie.

acheter ce disque