Raymond Scott – Manhattan Research, Inc.

En 1953, bien avant Beaver & Krause et l’invention du synthétiseur Moog, le compositeur américain Raymond Scott enregistre jingles publicitaires futuristes, musiques de film et habillages sonores pour les dessins animés Looney Tunes de Warner Bros. Né en 1908 à Brooklyn, il apprend le piano et débute une carrière de jazzman à 30 ans, puis fonde Manhattan Research où il conçoit ses propres instruments du clavivox à l’electronium, un générateur de mélodies aléatoires… Paru en 2000, le double cd Manhattan Research, Inc. compile 69 séquences qui mettent en lumière la créativité de ce bricoleur de génie. Où l’on entre à l’intérieur de la tête de quelqu’un (Limbo: The Organized Mind), où l’on croit entendre avant l’heure les Boards of Canada (The Bass-Line Generator) et Brian Eno (Backwards Overload), où l’on se rend sur la Lune le temps d’une visite guidée à la manière d’un épisode de la Twilight Zone (Bendix: The Tomorrow People)… Un voyage nourrissant et atypique de deux heures, au sein d’un coffret à son image puisqu’il renferme un véritable livre de 140 pages, comprenant photos d’archives, écrits et entretiens que l’on prend plaisir à feuilleter après avoir mis à chauffer sa bonne vieille platine.