Ravi Shankar – Pandit Ravi Shankar

En 1986 à Radio France, Ravi Shankar enregistre au sitar trois morceaux de musique indienne avec côtés de Kumar Bose au tabla, Vidya Bataju et Jeevan Govinda au tampura qui ressemble à un luth allongé. Puriya-Kalyan est un raga ou « être musical » sinuant comme un fleuve bienveillant, où l’on plonge dans les méandres de sonorités patiemment tissées durant 31 minutes… D’abord dépouillé, le raga Purvi-Kalyan est bientôt accompagné des vibrations d’un tabla qui a pu inspirer la Diva de Cosma ; avant de conclure par Man Pasand, un dhun ou « musique légère, romantique et lyrique » selon la définition fournie dans le livret de la collection Ocora, dont les remous rappellent l’intro du Royaume de Siam de Manset… Plus académique que West Meets East (que je recommande pour découvrir Shankar), ce disque pousse lentement au gré des écoutes, comme une fleur s’élançant vers le ciel ou une figure de yoga répétée à la perfection. Alors il faut certes s’accrocher un peu, mais à la fin c’est promis : Ravi rend heureux.