Radiohead – Amnesiac

Un an après Kid A, Radiohead fait dans la continuité avec son cinquième album, Amnesiac dont 10 des 11 morceaux ont été enregistrés durant les sessions du précédent… Et d’y retrouver les mêmes sons enrobés et langoureux (Packt Like Sardines in a Crushd Tin Box), la voix de Yorke dans le coltard (Pyramid Song) évoquant parfois les échappées de Moby (You and Whose Army?). Je me serais passé de la version alternative de Morning Bell (déjà soporifique l’année d’avant) ; j’aurais préféré qu’ils laissent Dollars and Cents dans son intégralité, issue d’une impro de 11 minutes digne de CanKnives Out est magnifique, chant et guitares liées par une créativité intacte, confirmée avec le maelstrom étourdissant de Like Spinning Plates. Les façons trip hop de Pulk/Pull Revolving Doors me font penser à Archive et son Controlling Crowds, également constitué de deux albums parus coup sur coup ; le résultat étant ici moins convaincant car Amnesiac est flegmatique, et restera toujours le gentil cadet de Kid A.