Public Image Limited – Flowers of Romance

Paru en 1981 après le départ du bassiste Jah Wobble, le troisième album de PiL est chargé de percussions (Four Enclosed Walls, Flowers of Romance, Under the House), guitares froides (Track 8, Go Back, Another) et synthés caverneux (Banging the Door). Si le groupe a renoncé à explorer les longs formats que Metal Box avait laissé espérer, chaque morceau de Flowers of Romance a été moulé dans un bloc de haute densité, habité par John Lydon qui a oublié de faire le singe (à part roter au début du dernier morceau) ; installant une ambiance cold wave homogène et poignante, au point de le rapprocher du roi Pornography… La production est feutrée sous les doigts de Keith Levene et du vigoureux batteur Martin Atkins ; tantôt atone et tantôt extraverti, l’agile désenchantement de Flowers of Romance n’a pas son pareil dans ma discothèque.