Philippe Léotard – À l’Amour Comme à la Guerre

Né à Nice en 1940, Philippe Léotard est un acteur et chanteur français. Un temps légionnaire, il étudie les Lettres à la Sorbonne puis intègre une troupe de théâtre à l’âge de 24 ans, fait ses armes au cinéma où il laissera son empreinte dans Le juge Fayard aux côtés de Dewaere, Tchao Pantin en compagnie de Coluche ou encore Jane B. par Agnès V… Paru en 1990, son premier album révèle sa « belle gueule » au sens où l’entend Bashung dans L’Imprudence, poète écorché laissant jaillir un demi-siècle de cris… Le verbe démasque le créateur (Larvatus Prodéo) avant le titre éponyme où Philippe hasarde quelques certitudes tandis que son double égrène une autre histoire ; Drôle de Caroline se souvient de l’amour fou avant Cht’e Play Plus, une fantaisie sur K7 avec Illouz à la trompette… La séance de Cinéma est magique, obscure sur fond d’accordéon avant la voix cassée des Demi-Mots Amers qu’un saxo décompose. On désespère avec Jeune Fille Interdite puis Mon Cœur et le Monde Bougent remet un peu d’ordre dans ces « mots de moelle et de sang », disait Nougaro à leur propos. Un puzzle musical singulier, abrupt et je pense ce soir à la femme qui me l’a fait découvrir.