Phil Collins – No Jacket Required

Phil Collins est un auteur-compositeur-interprète né à Londres en 1951. Il apprend les rudiments de la batterie par lui-même, et après avoir un temps été acteur, intègre différents groupes dont les Flaming Youth, qui produisent en 1969 un album remarqué. L’année d’après il répond à une annonce du groupe Genesis à la recherche de son batteur, dont il va faire partie jusqu’en 1991 et où il prendra aussi la place de chanteur, lors du départ de Peter Gabriel en 1975 ; ce qui ne l’empêchera pas de démarrer une carrière solo six ans plus tard… Troisième album studio, No Jacket Required s’ouvre avec le tubesque Sussudio et sa toujours fascinante intro à la Roland TR909 ; car malgré ses talents de batteur hors pair, Collins a aussi été précurseur dans l’utilisation de la boîte à rythmes. Trompettes et saxos animent cet album vitaminé, où l’on apprécie les accalmies de Long Long Way to Go et One More Night, sans oublier l’exotique Take me Home, avec aux chœurs un certain Sting… Bien entendu, le meilleur de Phil Collins appartient à Genesis, mais ce n’est pas une raison pour bouder ce rouleau compresseur de la musique pop.