Peter Sarstedt – Peter Sarstedt/As Though it Were a Movie

Peter Sarstedt est un auteur-compositeur-interprète anglais né en 1941. Paru vingt-huit ans plus tard, son premier album éponyme contient déjà sa chanson la plus célèbre, Where Do you Go to my Lovely que j’ai découverte en 1995, dans un pub irlandais où elle passait sur le juke-box entre Clannad et Christy Moore. Avec son intro à l’accordéon et ses cinq minutes de guitare acoustique, l’histoire de cette parisienne superficielle marque l’auditeur qui ne s’y attendait pas en buvant sa Smithwick’s, rappelant Mademoiselle de Murray Head… On la retrouve sur ce double cd aux côtés d’un déraillement pop inspiré des Beatles (No More Lollipops), d’une babiole au banjo et d’un chœur à la manière de Simon & Garfunkel (Time was leading us Home) ; sans oublier les accords saccadés le long des acrostiches de Time, Love, Hope, Life… L’autre cd contient As Though it Were a Movie, son second album paru lui aussi en 1969 avec une Overture aussi progressive que The Turn of a Friendly Card ; Letter to a Friend décrochant le rôle du titre le plus émouvant, suivi de The Artist pour son ironie et de la brève ballade Juan… Badin et excentrique entre pop et folk, Peter Sarstedt adoucit les mœurs.