Penguin Cafe Orchestra – Signs of Life

Paru onze ans après Music from the Penguin Cafe, ce quatrième album trace en apparence un sillon plus léger, l’ukulélé de Simon Jeffes donnant le ton avec Bean Fields. Ludiques également les violons de Dirt ou la progression séquentielle du Perpetuum Mobile ; mais le Penguin Cafe Orchestra aime brouiller les pistes et nous le rappelle avec les cordes emphatiques de Horns of the Bull, ou bien The Snake and the Lotus, inquiétant comme une sortie nocturne en forêt… Entre folk répétitif, jazz minimaliste et classique inclassable, avec Signs of Life le PCO continue d’abolir les frontières musicales pour s’achever sur l’apaisant Wildlife, un morceau de 11 minutes durant lesquelles on s’imprégnera de la couverture surréaliste de cet élégant digipack, représentant une peinture signée Emily Young.

acheter ce disque