Paul van Dyk – Out There and Back

De son vrai nom Matthias Paul, Paul van Dyk est un compositeur de musique électronique allemand né en 1971 à Berlin (Est). Adolescent, il écoute en secret les radios libres émettant de l’autre côté du mur, se produit pour la première fois en tant que DJ au club Tresor en 1991 ; deux ans plus tard il est remarqué pour son remix d’une chanson de New Order et publie en 1994 son premier album 45 RPM… Paru en 2000, son troisième opus Out There and Back est un jalon de la musique trance, dont les 12 morceaux enchaînés flattent le palpitant entre chœurs haletants et claviers chauffés à blanc. Premier arrêt remarquable : Pikes et sa cadence chaloupée, monument de précision avec climax et rythmes acidulés à faire danser un zombie, se poursuivant sur Another Way et Avenue… Hymnes à la vie comme elle vient, Together We Will Conquer et We are Alive sont les deux autres monuments de ce disque de 79 minutes sans temps mort ; idéales pour se vider la tête et qui approchent parfois la magnificence de Beaucoup Fish paru l’année d’avant.