Paul Simon & Art Garfunkel – Bridge Over Troubled Water

Dernier album de Simon & Garfunkel, Bridge Over Troubled Water paraît trois ans après la révélation de The Graduate. L’album démarre fort avec le morceau éponyme chanté par Art accompagné au piano, d’une beauté triste comme l’amitié qui s’étiole entre les deux partenaires. C’est la chanson la plus sublime que le duo ait écrite avec The Boxer, également présente sur ce disque où sur fond de guitare folk, Art raconte l’histoire d’un boxeur déterminé à surmonter tous les obstacles… El Cóndor Pasa (If I Could) ajoute au feu d’artifice, adaptée du groupe péruvien Los Incas, mais ça marche moins bien quand Paul & Art se prennent pour les Beatles (Keep the Customer Satisfied, Baby Driver) The Only Living Boy in New York fait penser à Nillson et le reggae expérimental de Why Don’t You Write Me n’enfume personne, quant à Cecilia j’avoue préférer la version de Joe Dassin… Le disque se termine avec une reprise du jovialement ambigu Bye Bye Love, et puis chacun s’en va de son côté : Art se consacre au cinéma tandis que Paul approfondit sa carrière solo. « Lie la lie… »